Forum 100% Monster Hunter Portable/Freedom 3
 
CalendrierAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre

Aller en bas 
AuteurMessage
[AD]tigrex-noir

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 24
Localisation : Normandie (Bayeux)

MessageSujet: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   Sam 19 Fév 2011 - 11:25

[Ne sachant pas où la poster, je pense qu'ici serait plus favorable. Sinon, je pris au modérateurs du forum de bien devir la déplacer dans la section la plus convenue]

Des cris lointains retentissent, des nuages noirs surgissent d’un horizon encore inconnu, la rage de la foudre déchire les cieux déjà sous l’emprise de la désolation, les océans déchaînés renversent des navires aussi imposant qu’une montagne, la terre souffre….
En ces temps de cataclysme total, le mal se répand à travers le continent… Mais qu’advint-il lorsque les malheurs de ce monde attaquent un monde lointain ne demandant qu’à être découvert ?




CHRONIQUES NOIRES :
A LA CONQUETE DE LA FOUDRE POURPRE


-Eyh ! Vous vous souvenez de moi ? Je suis Zaphiro, le messager de la main des mondes, Erxalion ! Mon maître vous as déjà conté les aventures de l’alliance drak ainsi que le cinquième cataclysme en poème (Pas à apprendre par cœur cette fois-ci) ! Ce récit est une nouvelle quête d’un chasseur du village de Yumuko qui devra chasser un mystérieux ancien ennemi ! Ce nouveau récit est aussi écrit, comme toujours, par la main des mondes, donc c’est forcément une belle aventure !!
Sur ce, je me retire, mon maître Erxalion m’envoie en mission, a plus mes jeunes amis !



CHAPITRE I :
A l’aube d’une quête mythique

------Village de Yukumo------
Le village était sous la colère de Tyranika, le dieu des océans chez les wyverniens. En effet, cette tempête avait déjà inondée les sources chaudes du petit village. Mais bon, Yukumo a déjà connu des tempêtes bien plus violentes que celle-ci, mais c’était quand même une belle tempête. Elle durera près de deux bonnes heures, jusqu’à ce qu’il n’y a plus aucune goutte d’eau qui tombe du ciel. C’est alors que les rayons du soleil tranchèrent les nuages gris afin de redonner de la couleur au village quasi inondé. Yukumo était un petit village commercial assez éloigné de la capitale Loc lac, cependant, ce petit village était construit aux pieds d’une grande chaîne de montagnes nommé « Raikage » que les habitants considéraient comme une source d’approvisionnement assez importante pour la petite communauté. Mais ces montagnes étaient aussi une grande zone à risque. En effet, de nombreux monstres terrifiants s’y cachent dans les recoins les plus inaccessibles des monts, de l’infatigable Aoashira au tyran tigrex, en passant par le redoutable jinouga. D’ailleurs, en parlant de ce dernier, Yukumo est devenu célèbre dans les grandes cités l’entourant du fait qu’un chasseur seul ait réussie à repousser un terrifiant jinouga il y a trois ans de cela. Ce chasseur peu célèbre, mais déjà considéré comme le héros de son village, se nomme Akoryx. Il est le héros de cette histoire.
Le continent, quant à lui, est assez imposant, pas plus grand que son voisin, où vous avez pu faire connaissance d’une alliance que je ne citerais pas, s’étant mis dans un embarras hallucinant en écoutant n’importe qui, oui, ce continent comporte un peuple humain qui ignore tout de l’extérieur. La capitale étant au centre du continent investit plus sur la défense de son peuple que sur la conquête d’un nouveau monde. Les mers sont donc un lieu totalement inconnu de ce peuple… Qui est certain que l’autre monde n’est pas très, d’où les récits du légendaire pirate « Maelström éternel » que racontait dans plusieurs petits ports du continents ses aventures dans son monde.
Mais personne n’osait traversait les océans pour deux raisons : La première est qu’il faut un navire assez imposant pour un tel voyage, la deuxième et que, même après les exploits mythiques du chasseur de créatures marines au village de Moga, nommé Xzelkur, on ignore tous des créatures marines qui puissent attaquer l’expédition.
Tout comme dans n’importe quel monde, ce continent est rempli de légendes, et une en particulier suffit à faire trembler le peuple si elle s’accomplissait : On dit que, si les légendaires fatalis, l’azur pour le règne des océans, et émeraude pour la terre, se réunissaient et s’en allèrent vers un horizon inconnu, l’apocalypse sera total. Bien sûr, ce n’est qu’une prophétie, mais on ne plaisante pas avec elles. Mais on compte quand même beaucoup plus de septiques à propos de cette prophétie, de plus, aucun être n’a jamais vu un fatalis.

Akoryx vient de plaquer sa petite copine, cette dernière lui avait été infidèle, et Akoryx ne cherche pas à avoir plus d’histoire.
L’inondation de l’après-midi l’empêchait de partir en quête, donc il décida d’aller voir la jeune chef du village, dénommée Kibo no Honoo, afin d’en savoir sur les avances de la construction du navire. Et oui, la jeune chef a profité de la petite popularité du village, suite à l’exploit d’Akoryx, et ayant signé un accord avec Loc lac, pour la construction d’un navire assez grand, comme les drakkars du désert, pour aller explorer le nouveau monde et ouvrir une voie de commerce. Mais construire un tel navire demande de la patience et de l’argent.
Le jeune chasseur était toujours avec une armure digne du village, armé d’un katana à la garde en bois, assez classe, aussi construit uniquement au village.
Il se dirigea vers l’entrée du village, et s’assoie sur l’escalier, réfléchissant à sa prochaine conquête. Puis un cavalier, pris dans un élan inhabituel et inquiétant, se précipita vers la chef, assise toujours devant la même fontaine. Akoryx, toujours aussi curieux, accouru et écouta la conversation ….

Un mystérieux monstre a profité de l’absence de Xzelkur pour attaquer le village Moga. Le village voisin (de 10 km) et presque détruit.


Dernière édition par [AD]tigrex-noir le Dim 27 Fév 2011 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
[AD]tigrex-noir

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 24
Localisation : Normandie (Bayeux)

MessageSujet: Re: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   Sam 26 Fév 2011 - 22:26

CHAPITRE II :
Un assaut enflammé ?

------Village de Yukumo------
Ayant appris l’étonnante nouvelle du messager, Akoryx n’était pas plus surpris que ça. Selon lui, il s’agissait d’une rathian, ou de son redoutable comparse. Mais il se sentait concerné par cette histoire. En effet, un chasseur reste un aventurier très curieux. Surtout en ce qui concerne sa future proie.
Le jeune héros interrompit alors la conversation entre le messager et la chef. Avec fier allure, le chasseur s’exclama ainsi :
-Akoryx : Si c’est d’un chasseur dont vous avez besoin. Il suffit de demander !
-Kibo : Akoryx, ce n’est pas en espionnant que l’on se mariera !
-Messager : Et de plus, rien qu’à voir votre armure, vous me semblez être un débutant ! Allez-vous en, on ne cherche pas de novice, mais des chasseurs expérimentés ! De toute façon, Xzelkur va s’en occuper !!
-Akoryx : Chère Mademoiselle No Honoo, sachez que je n’ai point l’intention de me marier (trop cher !). De plus, je vous rappelle que vous aussi vous êtes célibataire, noble princesse de Yukumo. Quant à vous, ignoble pion de la capitale, sachez que l’on me nomme « héros » en ces lieux, donc s’il vous plait, essayez de comprendre que cette armure m’est forte plaisante, je n’ai pas besoin d’une armure de brute comme les chasseurs de haut rang qui se la pète devant les pucelles du hall de rassemblement !
Alors écoute misérable vermine corrompue par le roi, oubli ce village et dégueule toutes les infos concernant cette attaque à Moga sinon je te promets que tu seras tellement défiguré que même ton administration, ne te reconnaissant plus, devra lancer un avis de recherche avec comme prospectus ton pathétique portrait de jadis !
La jeune chef était en larme suite à ses rires incessants. Le messager, lui, regardait Akoryx de travers. Pour lui, il avait affaire à un fou :
-Messager : Ecoute petit chasseur de pacotille, moi je fais mon boulot, j’ai dit ce que j’avais à dire. Maintenant si tu veux subir la colère de Tyranika, il n’y a pas de problème ! Et ouais mon vieux, parce que je n’ai pas fini, Moga est tellement traumatisé par cette attaque soudaine que les pauvres victimes considèrent que l’offenseur n’est autre que le cruel dieu des océans !

-Akoryx : Oh Oh ! Un dieu ? Tyranika ? L’origine des océans ? Certes, je ne chasse pas dans l’eau mais qui prouve que l’attaque vient de la mer ? Je ne m’excuserais pas mais… Je me sens tout aussi concerné dans cette affaire que le célèbre Xzelkur. De toute façon, je n’ai pas d’ordre à recevoir d’un pathétique messager. Ma quête est déjà initiée !
A Jamais, blaireau ! A plus, princesse !

Et c’est ainsi que le jeune héros se retira, laissant le messager qui avait déjà oublié le passage du héros, et la jeune chef, en rire.
-« Un rathalos ? Possible… Mais cela semble assez étrange, les rathalos ne s’approchent jamais si prêt de la mer. Aurait-il faim ? Non bien sûr, on compte même beaucoup trop d’herbivores aux alentours ! Rathian ? Non puisqu’en cette saison, elles couvent, donc elles ne s’attaquent pas aux proies qui risquent d’être dangereuses pour elles ! Ludroth royal ? Ça m’étonnerais, un ludroth n’attaque pas les villages ! Lagiacrus ? Probablement, c’est d’ailleurs ce monstre qui était le danger principal du village de Moga, il était le monstre responsable des tremblements de terre du petit village jusqu’à l’arrivée de Xzelkur. Si c’est vraiment un lagiacrus, je laisse le boulot à Xzelkur, après tout, c’est lui le héros de Moga, pas moi ! »
Akoryx réfléchissait longuement sur la probable identité du monstre. Il était clair que l’hypothèse du lagiacrus tenait bien la route. Puis, c’est à ce moment que Kobi, compagnon felyne d’Akoryx, surgit en présentant sa propre hypothèse :
-Kobi : JINOUGA !!!! Nya !
-Akoryx : OLA !! Ne prononce pas ce nom maudit à la légère, petit chat ! Et puis, comment un jinouga pourrait traverser la mer pour aller sur cette île et détruire le village Moga ?
-Kobi : Ben peut-être qu’il y a eu une grande marée ! Nya !
-Akoryx : Et bien justement ! Le problème est qu’il n’y a pas eu de grande marée ! En tout cas, pas assez grande pour qu’on puisse aller sur l’île à pied !
- Kobi : Bah je ne sais pas alors, nya !! LAGIACRUS ?!
-Akoryx ; C’est justement l’hypothèse la plus probable !

Le responsable serait donc un lagiacrus. Un boulot pour Xzelkur, certes, mais il fallait tout de même aller sur place pour tenter de récupérer des témoignages afin de conclure l’hypothèse. Suivant son instinct de chasseur, Akoryx demanda alors à la chef une autorisation de déplacement pour l’enquête. Comme d’habitude, cette dernière lui répondit ainsi : « Tu es un héros, j’ai entièrement confiance en ton courage et ton honneur, vas et ne me demande plus d’autorisation. Comme les rares chasseurs du village, tu es libre. ».
En effet, le village de Yukumo avait battis un poste de guilde l’année dernière, suite à l’exploit d’Akoryx. Donc les chasseurs qui venaient au village n’en n’étaient pas originaires. Seul 3 chasseurs, Akoryx y compris, étaient des habitants du village. Les autres passaient surtout au village pour des quêtes spéciales ou pour découvrir les monstres de la région.
C’est de ce pas, qu’Akoryx, héros du village de Yukumo. S’en alla enquêter au village de Moga. Il lui fallait l’après-midi pour atteindre la mer. Arrivé aux limites du continent, il emprunta un navire de pêche afin d’atteindre Moga…

------Village de Moga------
Le héros arrive enfin sur les lieux du désastre. Encore sur son navire, Akoryx et les quelques pêcheurs l’accompagnant furent touché à la vue de la fumée émanant du petit port. Il y avait des villageois qui étaient sûrement en train de se débarrasser des débris… Ou de compter leurs morts.
L’équipe débarqua. Les villageois s’écartèrent à l’arrivée du navire. Puis un homme en armure azur s’approcha d’eux. Une fois le navire au quai, l’homme en armure tendit sa main à Akoryx. Ce dernier accepte l’aide et gagna le quai. L’homme retira son casque, et se présenta :
-Salut à toi, frère d‘armes. Tu es le premier chasseur qui s’intéresse au désastre qu’a vécu Moga. Je me présente, je suis Xzelkur, héros de Moga. Comme tu le vois, mon absence a coûtée très chère à ce petit port !
-Salut à toi, Xzelkur, Moi c’est Akoryx ! Lui répondit-il. Avez-vous vu ce monstre ?
-Moi non, mais les villageois oui !
-Et alors ? Qu’en est-il ?
-Il n’ont jamais vu un tel monstre, mais il crachait des flammes. Ils ont la certitude qu’il ne s’agit pas d’un rathalos ni d’une rathian ! C’est tout simplement un monstre qu’ils n’ont jamais vu !
-Et votre hypothèse ?
-Je crains qu’il s’agisse du tant méprisé Alatreon. Mais je préfère ne pas y penser !
-Alatreon ? J’ignore quel est ce monstre mais je mènerais mon enquête, et j’éluciderais cette affaire !
-Seul ?
-Seul !
-la solitude est une force, certes, mais cette affaire me concerne plus que vous !
-Et bien, enquêtons chacun de notre côté et finissons-en !
-Oh non, jeune homme. J’ai une bien meilleure idée….


Dernière édition par [AD]tigrex-noir le Dim 27 Fév 2011 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
[AD]tigrex-noir

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 24
Localisation : Normandie (Bayeux)

MessageSujet: Re: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   Dim 27 Fév 2011 - 21:47

Chapitre III :
S’unir et conquérir

------Village de Moga-------
Après avoir écouté les nombreux témoignages concernant le coupable du désastre, les deux héros en tirent à peu près ce portrait de la bête : Il s’agissait d’un wyvern noir, sa morphologie était proche à celle d’un rathalos, sauf en ce qui concerne la tête, de plus, ses pattes avant faisaient aussi office d’ailes, il se déplaçait à quatre pattes tel une chauve-souris, il crachait également du feu. Il pourrait donc s’agir d’un nargacuga. Akoryx ne connaissait ce monstre que de nom, il n’en n’avait vu que des gravures. Xzelkur, quant à lui, en avait déjà combattu auparavant, au Nord-Ouest. Mais un nargacuga n’approche jamais de la côte, de plus, il ne crache pas de feu. Ce portrait n’avançait donc pas les recherches des chasseurs. Le chef du village vînt à eux. Ce dernier, sous le coup de la désolation, s’exprima ainsi :
-Chasseurs, écoutez-moi ! Mon village, je l’ai vu grandir depuis plus d’un siècle. Nous avions vu les désastres les plus terrifiants : Le légendaire Atlantidaeus, plus connu sous le nom de Caedeus à la guilde ! Les interpellait-il.
-Xzelkur : Bonjour chef ! Nous sommes désolés pour ce qui est arrivé à votre village ! Mais pouvez-vous nous donner des informations à propos de cette attaque ? Lui demanda Xzelkur.
-Bien sûr mon jeune ami ! Mais j’ai bien peur que mon témoignage ne vous aidera pas plus que ceux des villageois ! Voyez-vous, j’étais absent pendant la catastrophe. J’accompagnais mon petit fils à la pêche de l’autre côté de l’île. Mais nous deux, avions vu la créature volant vers le lointain : Il s’agissait bel et bien d’un dragon noir, mais pas d’un dragon de notre monde, ça je peux vous le dire. Ce dragon vient d’un autre monde.

Ce témoignage venant du chef du village laissa les enquêteurs perplexes. Il s’agissait d’un dragon noir de provenance d’un autre monde. Mais comment pouvons-nous trouver quelque chose qui n’est pas d’origine de notre monde ? Voilà la question que se posaient les deux chasseurs. Il fallait donc oublier tout le bestiaire connu du continent et espérer de tomber nez-à-nez avec la créature. Mais le continent regorge de milles et unes légendes auxquelles Xzelkur n’en négligeait aucune, à l’inverse d’Akoryx, jouant le rôle du septique en prenant le vieux chef pour un fou.
On savait qu’un autre continent existait par-delà la mer, les récits du « Maelstrom éternel » le prouvaient. Fallait-il donc aller au nouveau monde afin de trouver la clé du mystère ? Si oui, Comment ? Aucun navire n’avait traversé la mer aussi loin, et surtout, aucun navire n’avait jamais quitté la côte. Les eaux profondes représentent à la fois le plus grand mystère de la nature et surtout, les lieux les plus dangereux. En effet, l’acte héroïque de Xzelkur face au titan Caedeus du village Moga suffit à considérer Xzelkur comme une légende et le monstre marin, comme un dieu dévastateur :
-Akoryx : Ah ! S’exclama-t-il. Le nouveau monde. D’accord mais comment allons-nous faire pour y aller ? Le navire de Yumuko n’est toujours pas terminé.
-Xzelkur : Qui a dit que le dragon noir ne se trouvait plus sur notre continent ? Cherchons encore chez nous : Avant de découvrir d’autres mondes, il faut d’abord commencer par découvrir le nôtre ! Savez-vous d’où vient cette phrase ?
-Akoryx : Non pourquoi ?
-Xzelkur : Elle provient du légendaire écrivain Erxalion, dans son mystérieux livre « Mythes, légendes et héros d’Alphasia ». Dans les Chroniques d’Alphasia, là où le dragon Braltaly s’interpose devant ses soldats et…
-Akoryx : OLA ! Légende de Moga ! Lui coupa-t-il la parole. Il est vrai que je suis un bon lecteur, mais je n’ai jamais entendu parler de ce « Légendaire Erxalion », et pourtant, des écrivains, croyez-moi, j’en connais !
-Xzelkur : Vous aussi ? A croire que j’ai été le seul à posséder ce mystérieux livre !
-Akoryx : Bref, vous dites que nous devions d’abord chercher la bête dans notre continent ?
-Xzelkur : Oui, mais pour cela, j’aurais quelque chose à vous proposer. J’ai beaucoup chassé, j’ai rencontré des personnes très intéressante tel le célèbre pirate « Maelstrom éternel », j’ai chassé un dieu océanique que l’on nommait jadis Tyranika… Ma proposition que j’ai à vous faire est assez importante. Vous êtes jeune et redoutable à la chasse, d’après ce que l’on a dit sur vous ! J’ai besoin de vous !
-Akoryx : Je vous écoute !
-Xzelkur : Allions-nous, fondons une nouvelle guilde ayant pour but de découvrir les mystères cachés de notre monde. Recrutons des chasseurs! Nommons cette nouvelle guilde : ALLIANCE DRAK !!
-Akoryx : Ecoutes l’ami ! Ton idée n’est pas conne tu sais ! Tout chasseur est curieux, découvrir le monde est le plus grand rêve de l’humanité. Mais comment allons-nous y parvenir ? Il nous faudra des siècles, voir même, des millénaires pour dévoiler les plus grands mystères du monde ! De plus, pourquoi nommer cette guilde « Alliance Drak » ? Ce titre ne vient-il pas des récits du « Maëlstrom éternel » ?
-Xzelkur : J’ai bien dit « Alliance Drak », et ce titre vient bien des récits du « Maêlstrom Eternel » ! Comme il le dit si bien, cette alliance affronte une malédiction mettant en scène les éléments constituants notre monde, je choisis ce titre pour notre guilde afin d’avoir un espoir que notre quête réussisse, c’est une sorte de porte-bonheur, si vous préférez ! Pour parvenir à notre but, nous allons d’abord démasquer le monstre qui a attaqué Moga, suite à cette victoire, notre popularité augmentera au sein de la guilde officielle et surtout, parmi tous les chasseurs ! Cela sera l’élément déclencheur de notre projet : conquérir le monde !
-Akoryx : Intéressant !
Ayant parlé ainsi, les deux héros quittèrent le village de Moga. Xzelkur y voyait un échec, son absence a coûté la vie de quelques innocents. Mais sous l’emprise des flammes de la vengeance, un chasseur perd son statut d’homme, et devient une véritable bête. Quant à Akoryx, il se voyait à l’aube d’une grande quête, il pensait à sa mie défunte, à son devoir en tant que chasseur, à son village… Et à son vieil ennemi.
Le petit navire arrive enfin sur la plage du continent, déposant ainsi les chasseurs. Xzelkur savait que sa future quête allait être difficile, en effet, il n’y a pas beaucoup de dragon noir, du moins, sur ce continent…
Ils arrivèrent au village de Yukumo lorsque la soirée fut tombée. Sur place, les villageois avaient déjà commencé un buffet pour la soirée, ils n’attendaient plus que les héros du village : Akoryx. Ce dernier avait en effet oublié que cette soirée était très importante pour lui et surtout, pour le village. C’était ce même jour où Akoryx avait chassé le jinouga qui terrorisait le village, il y a trois ans. Un jour de célébration, mais pas pour Akoryx…
Oui, Bien que les deux chasseurs aient été accueilli bras ouverts par les villageois pour le festin, Akoryx, comme tous les ans, manquait à l’appel. Il y avait donc une célébration d’un acte héroïque, sans le héros. Pourtant, il été bien là, dans Yumuko, mais jamais au festin.
Akoryx se recueillait toujours à la tombe de Maria, sa tendre et bien-aimée défunte d’il y a trois ans, suite à la chasse du jinouga.
Il était assis là, devant la tombe, réfléchissant à la proposition de Xzelkur. Etrange proposition. Mais très intéressante. C’est ainsi qu’il parla à Maria :
-Tu sais chérie, il s’en passe des choses en un jour… Déjà il y a l’autre folle qui te remplaçait, elle a eu le culot de me dire qu’elle me trompait ! Et là, il y a cette histoire de « Tyranika »… Depuis quand le Dieu des océans viendrait nous emmerder… C’est vrai quoi…. D’ailleurs, je ne vois même pas pourquoi je te raconte tout ça ! Ton devoir est d’être toujours auprès de moi, n’est-ce pas ? Tiens, bois ça !
Et Akoryx versa sa bouteille d’alcool sur la tombe de sa bien-aimée. Assis comme sur un lit, il fixait la tombe, parfois la bouteille, mais surtout la tombe.
Il y avait comme une aura qui en dégageait, des foudrinsectes se rassemblaient anormalement partout dans le cimetière. C’était plutôt un phénomène étrange. Akoryx regarda la croix de la tombe, c’était une croix en pierre, le centre de cette dernière représentait un losange, c’était un endroit creux, sans matière….
Où Akoryx revit à travers la croix…
La Foudre Pourpre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
[AD]tigrex-noir

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 24
Localisation : Normandie (Bayeux)

MessageSujet: Re: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   Ven 19 Aoû 2011 - 11:23

CHAPITRE IV :
L’éveil de la Foudre Pourpre

C’est à travers les symboles de la tombe qu’Akoryx vît son ennemi de jadis : La Foudre Pourpre. Ne cherchant pas à comprendre sa présence, Akoryx empoigna son katana et menaça le Jinouga lui faisant ainsi comprendre que le jeune chasseur était prêt à l’assaut. Le jinouga était donc revenu, mais pour quelle raison ? Sûrement pour se venger de sa défaite de jadis contre Akoryx. Ce jinouga était différent des autres, il était d’abord plus grand, et avait de nombreuses cicatrices, témoignant ainsi des nombreuses batailles qu’il avait déclenché. Sa corne de droite était cassée suite au dernier coup de katana d’Akoryx.
Mais cette fois-ci, le jinouga était bien plus différent. La première chose qui frappa Akoryx en voyant son vieil adversaire était la couleur du jinouga : Rouge pourpre. En effet, les jinougas étant habituellement bleu, or, celui-ci était d’un rouge mélangé au pourpre très menaçant. De plus, une mystérieuse aura semblant maléfique se ressentait autour du monstre, comme s’il avait acquis plus de puissance.
Le duel était inévitable. La Foudre Pourpre avança de deux mètres avant de lancer un hurlement si terrifiant que tout Yukumo l’entendit. Le Foudre se positionna en garde, invoquant ainsi les multiples foudrinsectes présents dans le cimetière. Akoryx savait que si le jinouga se procurait assez d’énergie électrique provenant des foudrinsectes, sa puissance sera bien plus grande. Il fallait donc agir vite afin de le déstabiliser l’empêchant ainsi d’acquérir plus de puissance. Akoryx fonça donc droit sur son adversaire, tentant de taillader le crâne du fanged. Mais la bête parvient à saisir le katana grâce à ses crocs. Le chasseur, son arme bloquée, esquiva un coup de griffe. Mais Akoryx en profita pour planter son poignard sous l’œil du fanged. Trahit par la douleur, La Foudre Pourpre lâcha prise, laissant le jeune chasser à nouveau libre. Etonnamment, le poignard tomba de la plaie, cette dernière se refermant déjà. Pourquoi ? Quel est donc ce mal qui avantage autant le loup de foudre ? Akoryx ne comprenait vraiment rien. Mais il continuait à lutter tant bien que mal contre sa proie. La victoire n’est pas à envisager, mais la survie, oui. Le duel faisait rage. Akoryx, sûrement par miracle, n’avait toujours pas été blessé. Mais il lui fallait des renforts, seul contre une telle créature presque immortelle, la victoire était impensable.
« Si seulement Maria était là ! »
Se disait le jeune héros. En effet, l’intervention d’un artilleur douée comme Maria aurait était d’une très grande aide pour Akoryx. La solitude pouvait être le responsable d’une dernière quête. La fatigue gagna le chasseur, ses mouvements étaient ralentit. Chaque minute qui s’écoulait le rapprochait d’une erreur fatale. Jusqu’à ce qu’il entendit un aboiement. Oui, Pas un miaulement, mais cette fois-ci c’était bien un aboiement. Cet appel étranger interpella les deux combattants. Un chien, gardant à son habitude les troupeaux de Gagua à la ferme, vînt à la rescousse de chasseur. Mais ce petit chien, au pelage terre, n’était pas seul : Un chevalier le suivait. Drôle de renforts. Pas vraiment, en réalité, le cavalier était Xzelkur. Armé de sa mystérieuse lance de fer. Il semblait prêt à affronter la Foudre Pourpre.
« Akoryx ! Profite s’en ! »
Hurla le héros de Moga à son coéquipier. En effet, le jinouga analysa s’une expression étrange les nouveaux guerriers, oubliant ainsi son adversaire. C’est ainsi que ce dernier profita de l’occasion afin d’infliger un coup fatal sur tout le torse du démon rouge. Mais même de toute ses forces, la blessure ne fut pas mortelle, l’écaille du jinouga était inhabituellement très résistante. Une nouvelle fois prit d’assaut sans s’y attendre, le jinouga effectua un recul. Le sang coula du monstre, tel une fontaine. Curieusement, cette fois-ci, la blessure ne se referma point, ou alors, très lentement. A cet instant, Xzelkur enchaîna l’assaut en bondissant de son cheval, plantant ainsi sa terrible lance sur l’épaule droite du jinouga. Des éclairs noirs jaillirent de la lance, il s’agissait donc d’une arme à l’attribut dragon, très rare. Etrangement, la lance n’eut pas de difficulté à se planter dans la chair. Comme si l’écaille n’avait pas protégé le monstre. Retirant l’arme de la blessure qu’elle avait infligée, Xzelkur recula afin d’éviter une riposte. La blessure ne guérissait pas, et des éclairs noirs, provenant de la lance, restèrent mystérieusement sur la blessure. La créature pourpre blessée, entra en colère. Des éclairs rouges émanaient de tout son corps. La véritable bataille pouvait enfin commencer.

Les deux chasseurs n’hésitèrent pas à lancer l’assaut. Manquant de peu un terrible coup de queue. Katana et lance dégainés, les maîtres d’arme ouvrirent la danse macabre : le sang coulait, la foudre frappait, les hurlements retentissaient, le fer tranchait et la chasse s’enrageait. Tout à coup, une violente explosion vient frapper le jinouga, le propulsant au sol. La bête resta couchée, l’explosion l’avait grandement blessée.
Mais d’où venait ce tir de fusarbalète ? Eh bien, croyez-le ou pas mais : Il semble que le chien n’ai pas n’importe quel maître. Ce chien était équipé d’une arme semblable à une fusarbalète sur son dos reliée à une chaine en fer accessible depuis son épaule droite. Le chien pouvait ainsi tirer, de par sa gueule, sur la chaine qui enclenche par la suite un mécanisme activant la fusarbalète. Ce chien étrange avait aussi un papier attaché à sa laisse.
Etonnés par cette intervention inattendue, les chasseurs lancèrent un curieux regard en direction du canidé. Un allié plutôt original. Puisque, d’habitude, on parle de chat de chasse, mais pas de chien.

Terriblement blessé, et ne s’attendant pas à une telle riposte de son vieil ennemi. Le jinouga se releva avec rapidité, se positionnant ainsi en garde. Mais, quelque chose d’autre l’appelait, il semblait avoir un mal de tête. Les chasseurs s’en aperçurent du fait qu’il baissa la tête lentement tout en la secouant, comme s’il s’agissait d’une migraine. La « chose » qui l’appelait émettait des ondes que seul lui pouvait recevoir. Se voyant obliger d’écouter cette puissance, il fuit à grande vitesse. Vers la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
[AD]tigrex-noir

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 24
Localisation : Normandie (Bayeux)

MessageSujet: Re: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   Sam 20 Aoû 2011 - 18:53

Chapitre V :
Panique au temple des dieux

Partie I:
le seul indice

------Village de Yukumo---5 jours après l’attaque de la Foudre Pourpre------
Erxalion :
« Après avoir repoussé le mystérieux Jinouga. Xzelkur et Akoryx, accompagnés de l’étrange chien, vinrent prévenir le village du danger qui les menace. Un jinouga pourpre… Qui aurait pu prévoir cela. Le village, prit de panique, demandèrent à leur chef une meilleure protection et donc, d’autres chasseurs plus brillants. Kibo, inquiète pour ses villageois, n’hésita point à envoyer une demande d’urgence à la guilde de Loc Lac afin de recevoir des chasseurs talentueux pour assurer une meilleure défense au village. Après cela, les deux chasseurs ont parlés de leur mystérieuse lettre, et du chien qui les avait aidés, à Kibo. Cette dernière en fut totalement abasourdit… Un chien de chasse messager ! Qui l’a envoyé ? Pourquoi trouver la cité perdue de Mondias ? Où est-elle ? Tant de questions qui restent sans réponses !
C’est alors de Kibo leur fit part de ses conseils à propos de cette histoire :
‘Rendez-vous au sommet du Mont Olfar. Là se situe le mystérieux temple des dieux. Ce temple a été érigé par nos ancêtres dans le but de dialoguer avec les dieux. En ce jour, un Hermite y vivrait encore. Je pense qu’il va pouvoir vous aider !’
En effet, on dit que le temple des dieux enfermerait les légendes oubliés et aiderais les âmes en quête du divin. A partir de ces conseils, Akoryx et Xzelkur n’hésitèrent pas, il leur fallait des réponses !»

« -Akoryx : Le Mont Olfar n’est pas très loin ! A Gagua, cela nous mettra à peine deux jours, à pied cela sera bien plus long ! Le mieux est qu’il nous faut un attelage avec de bons Gaguas, on devrait arriver donc demain soir au pied du Mont !

-Xzelkur : Tu connais bien le Mont ? Y es-tu déjà allé ?

-Akoryx : Oui ! C’est d’ailleurs là que j’ai rencontré pour la première fois ce jinouga… A l’époque où il était bleu !

-Xzelkur : Cette histoire de couleur me fait peur… Quand je repense aux récits du Maelstrom Eternel… Je sens que cette histoire est loin d’être terminée… Mais si cela est bien ce que je crois, je ne préfère même plus y penser…

-Akoryx : Alors n’y pense pas ! »



Sur ces mots les deux héros débutèrent leur petit voyage. Toujours accompagnés du chien, ils pressèrent le pas dans l’espérance d’arriver plus vite. Sur le sentier, ils croisèrent un Qurupeco plutôt agressif. C’est alors que la chasse s’engagea.

Pendant qu’Akoryx éloigna l’attelage, Xzelkur s’arma de sa lance et riposta la première offensive du Qurupeco. L’animal recula du bond et claqua du bec afin de provoquer le chasseur. Celui-ci n’hésita pas à foncer sur l’animal qui semblait danser tout en étant sûr de remporter la victoire. Après quelques échanges de coups ripostés, Xzelkur parvînt à enfoncer sa lance dans l’aile gauche du wyvern. Alors, prit par la douleur, le Qurupeco laissa la colère s’emparer de lui et ainsi, commença à devenir de plus en plus agressif. Xzelkur qui avait déjà chassé des dragons plus gros et plus terrifiants savait qu’il ne fallait pas négliger sa proie en colère. Et donc, il resta de plus en plus sur ses gardes, ce qui l’empêchait d’attaquer. Mais Akoryx vînt à son aide et frappa de plein fouet l’animal. Mais son katana avait été bloqué par le bec du Qurupeco avant de pouvoir être libéré de l’étreinte. L’intention du Qurupeco étant à présent dirigée vers Akoryx, l’animal n’eut pas le temps de voir le violent coup de lance qui lui déchira tout la queue. Ce dernier, complètement encerclé et blessé, ne vit qu’une option : Hurler. Et tout bon chasseur sait que lorsqu’un Qurupeco hurle, c’est qu’il est temps de prendre ses jambes à son coup :

« -Quel était donc ce cri ? Demanda Xzelkur.

-Euh… Serais-tu équipé pour affronter un… Tigrex des collines ?

-Un tigrex ? Quel est donc cet animal ?

-Je considère cela comme un « Non ! ». Bon… Et bien… Nous n’avons donc pas d’autres choix que de fuir, mon ami ! »

Sans hésiter, Akoryx et Xzelkur fuirent la bataille. Ce cri que le Qurupeco avait imité était celui d’un Tigrex femelle. Si un Tigrex mâle était dans les parages, il sera attiré par le faux cri du Tigrex femelle. Et comme nous sommes en pleine saison des amours chez les wyverns, ce Tigrex mâle sera beaucoup plus agressif. C’est ainsi que l’attelage de nos chasseurs reprit son chemin le plus rapide qui soit. Et oui, car un tigrex était bien là, les chasseurs virent derrière eux ce tigrex qui semblait plutôt petit, donc assez jeune, s’attaquer au Qurupeco.

Ainsi, ils échappèrent de peu à l’agressivité du tigrex. Puis ils continuèrent à cette même vitesse leur voyage et arrivèrent enfin au pied du Mont. Là où tout commencera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.monsterhunterunite.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FIC] Chroniques noires: A la conquête de la foudre pourpre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Hunter Freedom 3 :: Bonus :: Vos fics-
Sauter vers: